Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Sandra la sapeuse et le plan B

15/03/2013 | Noumea | 0 commentaire |

Sandra la sapeuse et le plan B

Benitier

La rumeur enfle, un cyclone se forme au Nord de la Nouvelle Calédonie. Son nom est Sandra, il (elle?) avance lentement, 10km/h, vers nous. Nous n'avons pas de quoi nous inquiéter pour la journée de dimanche que nous passons avec Julien, Maeva et des amis à eux. Les sandwiches faits, nous décollons direction Le chemin de fer des Japonais, une rando dans le Sud de la Grande Terre, le long de la rivière des pirogues. Le chemin est une ancienne voie ferrée construite par les Japonais avant de se faire jeter après la Seconde Guerre Mondiale. Principalement en latérite qui glisse et tâche, le chemin laisse apparaître de temps en temps des traverses qui ont résisté au temps.

Nous nous posons le long de la rivière qui offre des piscines, des cascades, bref de quoi se rafraîchir car le temps est lourd. Nous passons le temps entre sieste, baignade, tentative de pêche avec un pov' trident et récolte de bois pour construire des flèches... Sur le retour vers Nouméa, arrêt à une adresse qui allume des étoiles dans les yeux des locaux : un petit stand de milk shakes pris d'assaut par les gens qui, comme nous, ont passé leur dimanche dans le coin.

En rentrant, nous pensons aux sacs qu'il faut faire pour le départ sur Lifou, une île Loyauté, le lendemain; notre avion décolle à 9h, il faut être prêts. Sauf qu'avant même d'avoir atteint Nouméa, la société de location de voiture de Lifou nous appelle pour nous dire qu'avec la menace de cyclone, elle ne nous livrera pas de voiture. Les méninges s'activent, nous demandons l'avis objectif de Julien et Maeva, nous craignons de rester coincés sur l'île et louper ainsi notre vol pour Auckland... La décision est dure à prendre mais nous choisissons la sécurité et annulons nos billets pour le petit coin de paradis. Nous maudissons Sandra de tout notre être.

Nos cinq jours tombant à l'eau, nous devons donc échaffauder un plan B; toujours avec la possibilité de se prendre le cyclone, chose que nous espérons presque (et oui, quitte à avoir tout annulé, autant qu'on vive ça). Lundi, glande le matin et l'aprem, au volant du bolide de Maeva, nous allons visiter l'Aquarium des Lagons... fermé... Bon, ben tant pis, nous ne manquons pas de ressources et nous filons chez le revendeur de sculptures à l'Anse du Tir. Un peu la queue entre les jambes car la dernière fois nous lui avons ramené un tambour du Vanuatu de 1,80m et 100kg! Cette fois-ci, nous trouvons un tambour à taille raisonnable, rentrant dans les dimensions d'envoi par poste, ainsi qu'un masque de Nouvelle Guinée. Banco! Nous revenons à l'appart avec notre butin et goûtons autour d'un Carcassonne, jeu passionnant que Julie avait tenté de faire connaître des années auparavant, sans succès. Le manque de talent commercial sans doute. Nous partons pour une session de squash avec Julien, Manu et Thomas. Et revenons rinces!

 

Le lendemain, nous parvenons enfin a visiter l'aquarium, tres joli mais dommage que les panneaux explicatifs ne soient pas plus eclaires. Pour remettre une couche sur les courbatures deja presentes, un bon petit Jorkyball, y a rien de tel.

 

Mercredi, n'en pouvant plus, malgre les nuages toujours presents, nous decidons d'aller faire un saut sur l'ilot Canard; miracle! Pres de la mer, le temps se decouvre, la schkoumoune nous quitte! Nous arrivons en taxi boat sur l'ilot ou des bouees indiquent des endroits interessants en snorkelling : patates de corail, poissons multicolores et tout d'un coup nous voyons une tortue qui nage tranquillement! Nous nageons un peu avec elle et la laissons vaquer. Lors d'une autre sortie dans l'eau, Julie arrive pile au dessus d'un requin a pointe blanche qui fait une sieste au fond de l'eau. Le moment ne dure pas longtemps car les nageurs s'attroupent et la bete fuit. Bref, a 5min de Noumea, avec les immeubles en fond, on peut voir des choses sensationnelles.

 

Nous remettons nos palmes le lendemain a l'occasion d'une "randonnee palmee"; ca fait sourire, on s'imagine parcourir le GR20 des palmes au pied. Bref. Julien nous accompagne pour l'occasion, laissant a regret son boulot a la SLN. Nous partons autour de l'ilot Signal ou nous restons une heure dans l'eau (corail dur, beaucoup de poissons); pendant ce temps, une mono nous donne des explications de temps en temps a propos du corail, des poissons, coquillages etc... D'ailleurs, Nemo est une cougar! Les poissons clowns sont hermaphrodites; tous males a la naissance, ils deviennent femelle a l'adolescence (encore des Ladyboys!). Conclusion, pour se reproduire, faut se taper des petits jeunes! Fin de la lecon.

Christophe et Julien ont des appareils photo avec caisson et mitraillent. Pendant une expedition photo, Christophe se retrouve nez a nez avec un requin a pointe blanche qui se defile et fuit. Pfff...

Nous quittons l'ilot Signal pour l'ilot Laregnere ou le spectacle est donne par le corail mou; beaucoup de couleurs, de formes differentes. La sortie semble plus courte mais le courant est fort et il faut rentrer le ventre a des moments ou l'eau n'est pas profonde.

Nous rentrons creves de cette matinee mais au lieu de se laisser aller a une siestounette bien meritee, nous retournons voir notre pote vendeur de sculptures. Les commandes de France sont tombees, les affaires reprennent! Une fois les masques guineens achetes, nous rejoingnons Maeva pour une glace a l'Amarino, baie des citrons. Trop bon! Et pour finir la journee, nous nous sapons un peu pour... LE BINGO!!! Sorte de loto mais dans june ambiance de casino. Contrairement aux lotos de l'ecole, il aut acheter ses cartons au fur et a mesure et le prix n'est pas un filet garni mais de l'argent; beaucoup d'argent. Il y a un monde pas possible, pas de grains de mais mais des feutres (les cartons sont a usage unique), les numeros defilent a une allure impressionnante et y a pas un re-lou qui hurle "TOUILLE TOUILLE". Julien a ete a deux doigts de gagner le gros lot (aaaaaah le numero 42 etait le prochain a sortir quand on a entendu "bingo" ) mais a part ca, pas d'espoir particulier. Mais une soiree sympa.

 

Notre dernier jour en Nouvelle Caledonie nous decidons de larver sur la plage a l'Anse Vata; on a le droit de se reposer un peu pendant nos vacances non? Le soir nous cuisinons pour nos hotes et Julien souffle prematurement ses trois bougies (maintenant, on ne compte que les dizaines).

 

Alors certes, Sandra nous a fait foirer Lifou, mais le plan B etait cool aussi.

 
Note : 2.67 - 3 votes



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
09/03/2013 | Hienghene | 2 commentaires

La Grande Terre

La Grande TerreApres un reveil matinal sur Auckland (4h30 du mat), nous prenons la direction de Noumea...une etape tres attendue par Julie car nous retrouvons un de ses amis d'enfance, Julien, et sa compagne Maeva.
Le vol sur Air New Zealand se deroule a merveille, les consignes de securite faites par le gars de "man vs wild" plaisent a tous les passagers, tres sympa comme idee ...
Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil