Pas encore inscrit ? | Passe oublié

La Grande Terre

09/03/2013 | Hienghene | 2 commentaires |

La Grande Terre

La roche percee

Apres un reveil matinal sur Auckland (4h30 du mat), nous prenons la direction de Noumea...une etape tres attendue par Julie car nous retrouvons un de ses amis d'enfance, Julien, et sa compagne Maeva.
Le vol sur Air New Zealand se deroule a merveille, les consignes de securite faites par le gars de "man vs wild" plaisent a tous les passagers, tres sympa comme idee. Quelques turbulences en fin de vol mais rien de mechant...ca y est, nous voila sur le sol kanak (comme on a su nous le rappeler a notre arrivee)!

Nous allons peut etre briser la vision paradisiaque que beaucoup se font de la Nouvelle Caledonie, mais c'est sous une pluie battante que nous retrouvons Julien et Maeva...qui a pris quelques kilos....mais dis donc, ne serais tu pas enceinte? Quel cachotier ce Julien. 
Les retrouvailles sont rapides vu que tout le monde n'est pas en vacances comme nous, du coup nous passons l'apres midi a nous reposer, decalage horaire oblige.

Le lendemain matin, nous commencons la journee sur les chapeaux de roue. Notre sejour en Nouvelle Caledonie est court, nous devons etre efficaces. Nous reservons les voitures de location pour la grande terre et Lifou (une des iles Loyaute que nous visiterons en deuxieme semaine), reservons les logements, faisons quelques courses et passons l'apres midi a visiter un peu Noumea. Au programme, nous voulons visiter l'aquarium, le musee de Noumea et le garage d'un revendeur de statues/masques. 
Apres une petite ballade dans le port, nous nous faisons inviter pour le repas du midi par un collectif de sculteurs avec qui nous discutons un bon moment. Nous en apprenons un peu plus sur les kanaks et leur volonte d'independance. Puis, nous continuons par le petit musee de Nouvelle Caledonie fort interessant mais visite tres rapide. Nous filons en milieu d'aprem voir le grossiste et nous laissons l'aquarium pour la fin de journee. 
Et la, c'est le drame... Nous tombons sous le charme d'un tambour du Vanuatu de la taille de Julie, pesant moins que Julie (env 100kg), a un prix defiant toute concurrence....Nous sommes tellement sous le charme que nous decidons de l'acheter et de filer au port pour le mettre dans un container. Nous voila donc dans une twingo avec une statue de 100kg tombant sur l'epaule de Chris en train de conduire, Julie essayant de le retenir tant bien que mal, cherchant desesperemment l'agence d'expedition prealablement recommandée. Arrivee a l'agence, nous apprenons que le cout d'expedition plus les taxes valent trois fois plus cher que le prix du tambour lui meme...l'addition est trop salee, nous decidons de faire marche arriere et de ramener le tambour a son proprietaire, en esperant qu'il veuille bien le reprendre! Heureusement il est gentil et sait surtout qu'il trouvera preneur...nous recuperons notre argent et nous sentons un peu con.
Autant vous dire que l'aquarium etait ferme, nous laissant une sensation d'apres midi loupee. Nous terminons tout de meme cette journee par une belle soiree chez des amis de Julien et Maeva, rencontrons de nouveaux visages et racontons notre belle anecdote!!!

C'est non sans mal que nous sortons du lit le lendemain (plus l'habitude des soirees) pour prendre la direction du nord de la grande terre en direction de Hienghene. Les routes sont bonnes, le temps est ensoleille, des conditions parfaites pour decouvrir ce bout d'ile. Nous prenons le temps de nous arreter sur la route pour pique niquer devant la roche percee de Bourail. Un peu de vent mais tres impressionant. Les paysages du nord sont plus verdoyant, la route passe en pleine jungle, les cocotiers sont de part et d'autre du bitume. Decor tres depaysant.  
Nous arrivons sur Hienghene en fin d'apres midi et découvrons la poule couveuse, un énorme rocher ressemblant parfaitement a une poule. Nous avons l'impression de nous trouver devant une sculteur decoupee au couteau et non a un rocher. Nous passons notre premiere nuit sous la tente, avec une température autre que celle de Nouvelle Zelande.

Restant peu de temps dans le coin, nous nous levons tot le lendemain pour faire la rando des cascades de Tao. Nous nous renseignons a l'office du tourisme de la petite ville de Hienghene pour s'assurer que le chemin est bien ouvert et filons vers les cascades. La route est toujours sublime et sa particularite, le bac de la Ouaieme, qui permet de rejoindre les 2 rives, ajoute un peu d'authenticite et de charme.
Le temps etant un peu couvert et pluvieux, nous decidons d'attendre un peu pour la rando et d'aller au marche du village d'a cote...pas de chance, journee de la femme, pas de marche mais conference. Qu'à cela ne tienne, nous decidons d'aller rendre visite a un petit sculteur local, assez repute en Nouvelle Caledonie...ferme. Du coup, les heures passant vite, nous mangeons un bout dans une table d'hote (calamars sauce cari et son riz jasmin, pas mal). Nous retournons voir le sculteur, ouvert cette fois ci. Et ben nous n'aurions pas du aller voir le grossiste de Noumea, les prix affiches sont assez exhorbitants par comparaison ou plutot a l'image de la Nouvelle Caledonie (cout de la vie assez cher).
Mais par chance, le temps est degage et nous decidons d'aller faire la rando. Les chutes d'eaux, déjà impressionnantes de la route, paraissent tomber avec force et conviction. Nous arrivons au debut du chemin, un panneau nous signale qu'il est ferme...nous insistons et passons la barriere. Pas de bol, le proprietaire de la maison adjacente au chemin nous recoit avec beaucoup de chaleur "et vous savez pas lire, le chemin il est ferme!!" Bref demi tour, retour au camping. Nous continuons a visiter quelques chutes et beau panorama (comme le sphynx de Hienghene), et voulons meme aller voir le rocher du billet de 500 (appele ainsi car se trouve sur leur billet de 500 Frs Pacifique). Nous nous garons sur un terrain vague pour acceder a la plage et la encore, accueil chaleureux car propriete prive, veuillez sortir votre vehicule. Si vous voulez voir le billet de 500Frs, passez par le camping, qui vous fera payer pour prendre une photo d'un caillou...bon ben, gardez le votre rocher, on rentre au camping. Journee un peu loose mais nous decortiquons une noix de coco cueillie sur la route pour nous redonner le sourire. Comme quoi on peut se contenter de peu!

Le lendemain, nous nous reveillons a 4h30 du mat pour prendre la route direction Thio, beaucoup plus au sud, afin de rejoindre Julien et Maeva pour le Weekend et faire une session masque et tuba. Julie ayant gentiment invite un gars du camping a covoiturer avec nous, vu qu'il prenait la meme direction que nous, c'est donc a 3 que nous prenons la route a 5h du mat. Je passe l'episode de la tente du covoitureur pleine de fiante de piaf a l'arriere de notre voiture, laissant une odeur insupportable...
La route se fait assez bien hormis la portion de 13km de la route a horaire, un concept peu connu en Europe. Les heures paires, ce sont les voitures en direction de Thio qui passent, les heures impaires ce sont celles en direction de Canala. Cette route en terre est tout simplement horrible, avec de gros trous, des cailloux et des passages tres etroits; a eviter avec une 206. Mais apres toutes ces aventures, nous retrouvons tout de meme Julien, Maeva et Manu, un pote rencontre lors de la soiree sur Noumea. Nous leur racontons nos mesaventures et partons faire une session de masque et tuba. Mais la encore, la chance n'est pas avec nous, avec le vent exterieur, la visibilite sous l'eau est tres mauvaise et nous ne voyons pas a 2m...Mais quelques poissons nous remplissent deja de joie! 
Nous rentrons sur Noumea en fin d'aprem, terminant ainsi notre road trip sur la Grande Terre, un poil terni par la meteo...

 

 
Note : 3.00 - 2 votes



Commentaires
  • par brigitte 13/03/2013 Alerter

    Moins dépaysant que l'Asie....
    Belle continuation !
    bises

  • par Pascal 23/03/2013 Alerter

    Continuez dans les expériences sensorielles: la délicat odeur de fientes dans la bagnole, le goût du calamar, la voix mélodieuse du proprio qui vous donne des leçons de lecture, les caresses sur un quintal de statue... et ces paysages qui en jettent!

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
15/03/2013 | Noumea | 0 commentaire

Sandra la sapeuse et le plan B

Sandra la sapeuse et le plan BLa rumeur enfle, un cyclone se forme au Nord de la Nouvelle Calédonie. Son nom est Sandra, il (elle?) avance lentement, 10km/h, vers nous. Nous n'avons pas de quoi nous inquiéter pour la journée de dimanche que nous passons avec Julien, Maeva et des amis à eux. Les sandwiches faits, nous décollons direction Le chemin de fer des Japonais, une rando dans le Sud de ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil