Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Et ca continue : Angkor et Angkor!

20/12/2012 | Siem Reap | 2 commentaires |

Et ca continue : Angkor et Angkor!

"Votre bus est a 8h". OK, on arrive a la gare routiere a 7h30 pour s'entendre dire "ah ben non, il part a 9h30"... Mais comme on commence a s'habituer a ce genre de situation, on sait s'adapter, le temps qu'il arrive on a l'temps pour un café!



9h30, on part donc pour Siem Reap. Le nom de prime abord n'est pas tres évocateur et pour cause, il est masqué par le site dont il est la porte d'entrée : ANGKOR! Wahou, on aura au moins vu ca avant l'apocalypse... Les formalités banales accomplies (achat du prochain billet de bus, lessive, manger sur un trottoir) en deux deux, on part louer un vélo et hop! Direction Angkor.


Tout le monde est au courant de la meme astuce (inconvenient du guide de voyage) : l'entrée a partir de 17h n'est pas comptabilisée sur le pass (1jour, 3 jours ou 7jours). Et bien évidemment, le coucher de soleil sur les temples constitue un des moments magiques de l'expérience angkorienne. Donc c'est la cohue et on ne fait pas le poids face au touriste feignasse (ou sage, apres 2jours a pédaler en plein cagnard on va changer l'adjectif) qui s'est attribué les services d'un chauffeur de tuk-tuk. On se dirige vers Angkor Wat, THE temple dont tout le monde connait l'image et qui orne le drapeau national. Quand on l'atteint, la foule est amassée au bord de l'étang d'ou on peut observer le complexe qui se reflette dans les eaux pleines de nénuphars. Ca fait cliché mais quand meme c'est indescriptible de beauté! On aura au moins bénéficié d'un moment plus "a nous" en arrivant a notre rythme et en découvrant le site petit a petit, derriere les douves. Avant que la nuit ne tombe completement, on pénetre dans le temple qui du coup est désertique et on observe la grandeur de pres.


Il faut rentrer de nuit du coup, et la aussi on n'est pas les seuls (on va finir par croire qu'on est celebres, tous ces gens qui nous suivent...). Mais tant mieux car la dynamo n'est pas tres performante et la route est longue pour rejoindre Siem Reap.


Un petit restau khmer pour nous réconforter et au lit! Enfin, pour Chris parce que Julie passe la nuit les yeux grand ouverts, frappée par une indigestion fracassante. Milk shake banane 2 - 0 Julie.


Du coup, quand le réveil sonne le lendemain a 4h45 (le lever de soleil aussi est magique), Julie déclare forfait. Chris part vaillamment le ventre vide parcourir les 8km nécessaires pour observer le spectacle du meme endroit (Angkor Wat étant orienté plein ouest, c'est le spot idéal pour le lever de soleil). La encore la foule fait rage mais Chris se démene comme un beau diable et ramene apres les 8km retour de magnifiques photos a sa chere et... a son épave affalée sur le lit. 


Julie puise la force de se lever (on n'a que 2 jours pour la visite, elle ne peut pas se permettre d'en manquer un), de manger tant bien que mal (le pancake ca passe tout seul) et en selle! Autant dire que la journée se passe en mode "zombie" pour elle. La visite a deux commence par Angkor Thom, derniere capitale de l'empire khmer. A son centre surgit le Bayon dans lequel nous nous sentons observes en permanence avec 54 tours ornees chacune de 4 tetes souriant mollement et dont le regard ne nous lache pas. Etrange et envoutant!


Et la journée se passe, entre arpenter les routes du site a une allure moderée, arrets aux différents temples que l'on croise... Malgré ce que l'on pense etre une allure d'escargot, on arrive a accomplir une journee chargée : Preah Khan (temple "a plat" moins impressionant que les temples "montagnes"), Ta Som, Mebon, Pre Rup, Sra Srang... On ne va pas vous en décrire chaque caractéristique. On va par contre s'attarder sur Ta Phrom, plus connu sous le nom de "Temple de Lara Croft". Le temple, niche au coeur d'une foret, ne serait surement pas si connu si des arbres géants n'avaient, pour une raison inconnue, décidé de pousser sur les batiments, leurs énormes racines encadrants murs et portes de l'ensemble. Malgre les hordes de touristes chinois, l'ambiance est particuliere, avec une lumiere adoucie par l'omnipresence de la foret. Promis, on reviendra demain de bon matin pour essayer de grapiller un instant privilégié.
 
Sur le chemin du retour (Julie est en mode automatique, on ne va pas attendre le coucher du soleil), on visite plus profondement Angkor Wat que la veille. On pourrait aisement y passer des heures entre les tours et les bas reliefs gravés de scenes epiques. Mais on ecourte la visite pour faire une entorse au code du touriste-qui-veut-manger-local : pasta! Une (demie) assiette de pates carbo plus tard, Julie semble retrouver un peu de couleurs, suffisamment pour atteindre l'hotel et s'écrouler au milieu d'une phrase de son livre, "Le portail".
 
Le lendemain, le réveil sonne encore a 4h45. Julie (malgré une excellente nuit et une santé de retour) : "Si on se recouchait?". Chris : "OK". Julie : "Rho quand meme, c'est notre dernier jour, on y va". Chris : "OK". On pedale a toute vitesse direction Angkor Wat pour (re)vivre le lever de soleil. On arrive a se frayer une place au premier rang pour observer les couleurs du ciel se modifier petit a petit derriere le temple. On part illico pour Ta Phrom, mais si! le temple avec les arbres! Rho vous suivez pas... Et grand bien nous en fasse car conformement a la prediciton, nous sommes presque tout seuls pour profiter de l'ambiance spectaculaire de cet endroit : la lumiere croissante qui filtre a travers les feuillages, les structures engouffrees par les molosses vegetaux... Une demie heure rien que pour nous.

C'est donc non sans un sourire d'auto satisfaction que l'on prend notre petit dej a la terrasse d'un boui boui en observant les cars entiers debouler. La vie autour du temple s'anime : vendeurs de cartes postales, de livres, musiciens et serveuses se disputant les faveurs des touristes... constituent un spectacle en soi. 

On part pour une grosse partie a vélo : une vingtaine de kilometres nous separe du temple de Banteay Srei. A l'arrivee, tout degoulinant de sueur, on ne comprend pas trop l'engouement : temple plat, moins impressionnant que Angkor Wat ou Angkor Thom. Mais en s'approchant on comprend : la finesse des sculptures et la qualités des décorations font de ce temple un beau stop (d'autant plus si vous bénéficiez de la clim d'un bus ou de la banquette d'un tuk tuk). A tel point qu'André Malraux s'est fait goler en essayant de piller une sculpture...

Modifiant l'adage, nous nous offrons un peu de réconfort avant l'effort : il faut remonter en selle pour le retour sous une chaleur étouffante. Mais on opte pour un rythme modéré, s'arretant souvent pour observer la campagne alentour et repondre aux Hello des gamins souriants sur le bord de la route. Ce qui nous amene en milieu d'apres midi quand se pose la question de savoir si on rentre. Oui. On revoit les temples de l'extérieur sur le chemin du retour et on se dirige tranquillement vers Siem Reap.

Une fois les vélos rendus, Chris s'offre une cure de rajeunissement : -10ans avec une coupe de cheveux et un rasage de barbouse (ce n'est définitivement plus Movember), le tout pour la MODIQUE somme de 4 dollars!

Apres cette journée encore une fois bien remplie on se pose, se rafraichit et on se refait le fil; des deux jours prédents. Ce qu'on a fait, ce qu'on a vu, vaut largement de se trainer en étant malade, de souffrir du popotin sur une selle, de fondre comme neige au soleil et de se lever a 4h45.

Pour le réveil, gardons le rythme : demain, c'est le départ  vers de nouvelles aventures!

 

 
Note : 5.00 - 1 vote



Commentaires
  • par brigitte 23/12/2012 Alerter

    De mieux en mieux et super ce Cambodge !
    Bravo pour tous ces écrits et votre mémoire de tous ces noms !

  • par Lucie 24/12/2012 Alerter

    Aaaah qu'ils sont bons ces instants volés au tourisme de masse :-). Merci pour ce récit et bon trip ! Bises

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
18/12/2012 | Battambang | 1 commentaire

De Phnom Penh a Battambang

De Phnom Penh a BattambangEt voila, apres avoir passe pres de 3 semaines au Vietnam avec les parents de Julie, nous les quittons a l'aeroport de Saigon et embarquons dans un bus matinal direction Phnom Penh, la capitale du Cambodge. Le trajet se deroule sans encombre et le passage a la frontiere est une formalite. Nous arrivons sur Phnom Penh en debut d'apres midi et notons deja quelques differences frappantes avec ... Lire la suite

 
23/12/2012 | Stung Treng | 3 commentaires

Le Mekong discovery trail

Le Mekong discovery trailApres avoir quitte Siem Reap et les magnifiques temples d'Angkor, nous nous dirigeons sur Stung Treng, au nord du Cambodge, afin d'explorer les rives du Mekong. Bon, il faut savoir quúne bonne journee de bus est necessaire pour rallier les 2 villes, surtout si un souci mecanique intervient et vous oblige a finir le parcours a 40km/h. Resultat: partis a 5h du mat de Siem Reap; arrives a ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil