Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Chiang Mai et road trip dans le Nord Ouest

17/01/2013 | Chiang Mai | 2 commentaires |

Chiang Mai et road trip dans le Nord Ouest

Nous voila propulses en Thailande. Propulses, c'est bien le mot : nous avons passe une nuit a bord d'un minivan conduit par un Seb Loeb local pour ralier la frontiere Laos-Thailande et notre premiere destination dans ce nouveau pays : Chiang Mai. La frontiere a ete passee sans trop d'encombre cette fois-ci, si nous oublions le peage de 10.000K pour traverser le pont qu'on est oblige de traverser pour passer en Thailande... Du coup, nous voila devant le Mac Do, il n'est meme pas 6h, la route ca creuse.... Arrrgh! Nous craquons et croquons dans un Mc Morning. Premiere entorse a la gastronomie locale...

L'estomac plein, nous nous dirigeons sur des conseils de voyageurs vers une guesthouse qui s'averera etre une super adresse : Kavil Guesthouse (et pas Kavil 2), ou nous passerons notre sejour dans un endroit confortable, propre, calme et chaleureux.

Nous passons trois jours a Chiang Mai ou nous nous remettons de la fatigue accumulee, ou nous flanons a travers la vieille-ville, fortifiee... Le changement est frappant a plusieurs points de vue : des cafes remplis de falangs (etrangers), pour les falangs, des boutiques souvenirs so girly, des 7 eleven... Mais aussi une profusion de temples (dit "Wat" ici)! Y en a partout, pour tous les gouts, avec du Buddha en-veux-tu-en-voila, des stupas immacules, en briques, drapes, des jardins qui sont des vrais refuges dans la chaleur de l'apres midi... Et meme, MEME, un temple dont la pelouse accueille Donald Duck! Nous l'appellerons Wat Disney... 

Ces trois jours permettent entre autres de gouter aux premieres specialites locales (Panang curry, Pad Thai...), de gouter aux "joies" du massage thai (c'est pour la bonne cause : reinserer des detenues qui sont sur le point de sortir de prison) et de mettre la main a la patte (ou pate) avec un cours de cuisine administre par une magnifique Thailandaise... Ah non, au son de sa voix rauque, c'est un Thailandais. Qu'importe, Wah Wah (c'est son nom) est charmante, enjouee et nous trimballe a travers le marche avant de nous faire preparer un curry, un plat de nouilles sautees, des rouleaux de printemps etc etc... le tout en compagnie de seulement deux Hollandais, c'est presque un cours particulier! Evidemment, apres la preparation vient la degustation et nous devons reconnaitre en toute modestie notre talent!

En trois jours, nous avons aussi le termps de nous preparer (Julie n'est pas hyper partante) pour un road trip en scooter pour une boucle de cinq jours qui permet de visiter le Nord Ouest du pays. Nous voila donc partis de bon matin et comme souvent, la sortie de ville est un moment penible : il faut se faire a la circulation dans tous les sens du terme. Deja, conduire a gauche. Ensuite, se rappeler de la regle d'or : tout le monde deboule sur la route sans regarder et ne semble pas craindre de te renverser. Donc, prudence! C'est avec un certain soulagement que nous quittons la 2x2voies pour une route plus petite, moins frequentee mais surtout plus sineuse et pentue! Il parait que la route 1095 compte 1864 virages, perso nous ne nous sommes pas amuses a verifier l'info. Nous arrivons en debut d'apres midi, le fessier endolori et les dents pleines d'insectes a Pai. Nous etions prevenus, Pai est un lieu touristique de predilection pour les Thais, mais pas que. Chaque batiment est au choix : un cafe, un restau, un magasin, une agence de voyage... Et le soir, la rue s'anime avec un marche de nuit. Malheureusement, est-ce la longue periode passee en Asie du Sud Est, un reel inconfort? Nous sommes peu enclins a manger la bouffe de rue, ce qui ne nous genait pas il y a quelques mois... L'aventage du lieu touristique, c'est qu'on peut trouver une brochette de poulet pour etancher sa faim sans fragiliser son estomac. Nous profitons de l'arret a Pai pour retenter une experience foiree au Laos : le lancement de lanterne en papier. Loin de nous l'envie de balancer sur le couple d'Anglais avec qui nous avions manque notre premiere experience, mais cette fois-ci : banco! Notre lanterne en papier s'envole sans encombre, et nous nous amusons a la pister le plus longtemps possible dans le ciel etoile. (Sorry Mike and Alison)

Le lendemain, rebelote, direction Mae Hong Son. Outch, ca fait mal au cu-cul! La encore la route tourne et grimpe, les deux a la fois ce qui fait qu'au moment de passer un virage serre, PATATRAS! Pas assez de patate, le scoot qui glisse dans le fosse et Julie qui saute par dessus bord pour tenter de sauver la monture. En vain, le scoot finira lui aussi les quatre fers en l'air avec des egratignures! Mais pas que : apres avoir fait un saut a des chutes d'eau, nous redescendons et le scoot ne veut plus rien savoir, pas moyen de le faire avancer. Heureusement, nous sommes a deux pas d'un village, Julie va quemander l'aide d'un policier qui nous accompagne chez la mecano du bled.  Le filtre est encrasse, elle nous enleve ca en reparation d'urgence et nous repartons vers Mae Hong Son pour remplacer la piece. Le tout, pour la modique somme de... 4 euros (piece et main d'oeuvre)!!!

Nous restons deux nuits a Mae Hong Son pour faire une pause bien meritee. D'ailleurs, le soir venu, nous nous remettons en selle pour nous prelasser aux sources d'eau chaude a quelques kilometres de la. Nous avons le choix entre la baignoire (bof), le bassin (mieux mais cher), ou le bain public. Va pour le bain public! Les familles se regroupent autour d'un bassin d'eau turquoise sentant le soufre (pas dedans sous peine de finir en oeuf dur). Nous suivons leur exemple et nous aspergeons d'eau chaude (tres) avec des seaux pretes par un charmant papy. Rien de mieux pour se remettre du stress de la route! D'ailleurs, sommes-nous un peu trop detendus? Une idee saugrenue surgit : tiens, et si Julie apprenait a conduire un scooter? Ayant craint les menaces d'etre retiree de l'internat si elle etait prise sur un deux roues durant son adolescence (moment psycho), elle n'a jamais tente l'experience. GRAND BIEN LUI FASSE (merci Maman!!!), puisque que dans la voie sans issue derriere le bassin, elle avance, tente un demi tour et VROUM dans le fosse (bis)! Non vraiment, faut arreter les conneries!

Le lendemain, Christophe se reveille dans un triste etat : il a passe une mauvaise nuit, incommode par un estomac reticent a la galette de riz revenue dans l'huile. Nous y allons donc mollo sur le programme.  Nous parvenons a remonter en selle pour prendre un bateau qui apres une plaisante ballade dans le sens du courant nous depose a un village de "femmes longs-cous". Les vieilles croyances tombent : et non, si on retire les colliers, la tete ne s'affaisse pas! Et non, les cervicales ne subissent aucune modification! En fait, le poids des colliers (en effet, pour avoir teste, ca pese) ajoutes petit a petit tasse les cotes qui s'affaissent. Les trapezes suivent et le cou parait donc plus long. Mis a part ca, c'est un peu un Disneyland ethnique que nous traversons.

Nous remontons dans le bateau pour rejoindre le port, moteur a fond. Et sur le chemin du retour, nous trouvons la force de grimper les marches menant au sommet de la colline surplombant Mae Hong Son (enfin, surtout Chris) pour visiter un beau temple et profiter de la vue. A notre grande deception, il y avait une route qui menait directement au temple... Le soir, rebelote, avec notre propre recipient et notre savon, nous partons aux sources d'eau chaudes moins frequentees qu'hier (c'est Lundi aujourd'hui).

Le lendemain, ca va mieux, enfin suffisament pour reprendre la route et parcourir la plus grande distance de la boucle. Nous faisons des arrets frequents avant de rejoindre Mae Chaem; nous avons decide de prendre la route alternative qui passe non loin du plus haut sommet de la Thailande : Doi Inthanon. Nous ne trouvons qu'un endroit ou passer la nuit; il y a une piscine? Ah bon, on prend quand meme! La ville ne deborde pas d'activite donc le plouf est bienvenu, malgre la temperature de l'eau.

Enfin, nous quittons Mae Chaem pour notre derniere etape. Comme prevu vu que c'est aujourd'hui que nous passons Doi Inthanon, ca grimpe sec, nous sommes souvent en premiere. Le scoot nous fait des frayeurs, il pue, perd de l'essence, vivement qu'on rentre! Malgre ca, a un embranchement, nous decidons d'aller au sommet de la Thailande, ce serait dommage de passer a cote. Le sommet abrite un temple ou nous nous arretons avant de repartir pour la partie la plus penible : apres une descente plutot plaisante, nous rejoignons la grande route ou les camions nous frolent, puis la ville ou ca roule dans tous les sens... Bref c'est avec un ouf de soulagement que l'on rend le scoot "intact" ("Tout s'est bien passe?" "Ouiiii") avant de filer au Night Market de Chiang Mai.

Quand meme, il semble que ce soit notre dernier road trip a moto avant longtemps et malgre les courbatures et les gamelles, nous trinquons au mojito a un voyage dont l'approche a ete differente.

 
Note : 4.50 - 2 votes



Commentaires
  • par TSAT 17/01/2013 Alerter

    SUPER ! je zieute tous les jours et ça faisait longtemps !! bien bien bien !!(julie, je te raconterai mes nombreuses leçons de scoot au burkina qui se sont toutes soldées par des rèches monumentales et pas un désespoir même pas caché de mon prof !! génétique...). BIZ ici ça caille caille caille, il y a 2m de neige à Gavarnie (skiiii quand le temps sera moins pourriiiii !).

  • par brigitte 17/01/2013 Alerter

    Ce soir le ciel est dégagé, et j'ai aperçu une petite lueur dans le ciel qui se déplaçait en se balançant !

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
20/01/2013 | Sukhotai | 0 commentaire

Sukhothai

SukhothaiCourte escale dans notre periple thailandais, nous nous arretons a Sukhothai, dont la ville nouvelle ne presente pas grand interet, sauf pour Chris qui se refait faire une paire de lunettes de vue pour la modique somme de 30 euros en une demie heure!


Nous tombons dans une guesthouse charmante le long de la riviere (Ban Thai), tenue par une mama qui se prend d'amour pour Julie ...


Lire la suite

 
31/01/2013 | Satun | 1 commentaire

Le paradis en 3 declinaisons: Ko Tao, Ko Lipe, Ko Kradan

Le paradis en 3 declinaisons: Ko Tao, Ko Lipe, Ko KradanApres notre visite du Nord de la Thailande, nous filons direction Ko Tao sans passer par Bangkok, ou presque, le temps d'attraper un bus de correspondance. Nous avons qu'une envie, nous allonger sur une plage de sable blanc....mais le chemin entre Sukhothai et Ko Tao est long!

Ce n'est qu'apres une journee de bus, une arrivee a 1h du mat a Chumphon, une nuit blanche et l'attente du ...

Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil